Article du DRÉPANOCYTOSE ET SURVIE DU COUPLE : Facteurs psychologiques, sociologiques, cognitifs et communicationnels de prise de décision d’une rupture ou d’une union

Résumé du DRÉPANOCYTOSE ET SURVIE DU COUPLE : Facteurs psychologiques, sociologiques, cognitifs et communicationnels de prise de décision d’une rupture ou d’une union

La présente étude a pour but d’étudier au sein des couples les processus psychologiques, sociologiques, sociocognitifs et communicationnels de prise de décision d’une rupture ou d’une union face aux situations de risque d’avoir des enfants malades. Comment la prise de décision est-elle effectuée au sein du couple ? Quel est le retentissement émotionnel du contrat de communication en jeu ? Le matériel utilisé est une grille d’entretien élaborée sur la base d’une revue de la littérature par les auteurs. Grace à un échantillonnage de type boule de neige, il a été identifié 12 personnes porteuses saines du gène de la drépanocytose, ayant été confrontés à la problématique ciblée. Il ressort des résultats que la connaissance et la méconnaissance de la maladie jouent un rôle prépondérant dans les facteurs de prise de décision. En effet, si les personnes connaissent la maladie en y étant confrontées par un membre de leur entourage, elles prennent plus facilement la décision de rompre. Dans le cas contraire, les sujets invoquent la religion, la pression parentale, les progrès médicaux, l’attachement affectif, la providence ou la chance pour sauver, malgré tout, le couple. Ces résultats montrent qu’une approche psychologique, sociologique et sociocognitive tenant compte de principes communicatifs spécifiques au couple est nécessaire dans la conception et la mise en œuvre de programmes de santé sur la question d’une prévention à grande échelle de la drépanocytose.

Mots clés: drépanocytose, rupture, décision, communication, médias