Article du LES CRITÈRES DE LA TÉLICITÉ DANS LA TYPOLOGIE DES VERBES BRON

Résumé du LES CRITÈRES DE LA TÉLICITÉ DANS LA TYPOLOGIE DES VERBES BRON

Cette étude se propose de réexaminer la classification des verbes bron. Pour ce faire, elle part du constat que les critères formels ne suffisent pas à les typifier ; en témoigne la proposition de Timyan (1981) qui ne permet pas de rendre compte des verbes polysémiques et synonymiques. Alors, l’hypothèse que des critères sémantiques s’imposent dans l’exercice typologique de ces verbes, nous a conduit à les revisiter selon les traits de la télicité et du dynamisme. De prime abord, on en déduit quatre (4) classes, à savoir, [+Télique], [-Télique], [+Dynamique] et [-Dynamique]. Toutefois, ces traits sont combinables, pour donner lieu à trois (3) classes que sont : la classe des verbes [+Télique, +Dyn.], celle des verbes [+Télique -Dyn.] et celle des [-Télique, -Dyn.]. De plus, c’est cette combinaison qui donne à un verbe même verbe, d’être polysémique ou à deux verbes distincts, d’être synonymiques. En d’autres termes, en bron, les relations combinatoires entre les traits de télicité et de dynamisme justifient l’ambivalence d’un verbe ou le rapprochement sémantique entre deux verbes.

Mots clés : Dynamisme, Télicité, Typologie.