Ligne Éditoriale


Direction

Au creuset des Sciences du Langage, de l’Information et de la Communication, la Revue Electronique du Département des Sciences du Langage et de la Communication REL@COM s’inscrit dans la compréhension des champs du possible et de l’impossible dans les recherches en SIC. Elle s’ouvre à une interdisciplinarité factuelle et actuelle, en engageant des recherches pour comprendre et cerner les dynamiques évolutives des Sciences du Langage et de la Communication ainsi que des Sciences Humaines et Sociales en Côte d’Ivoire, en Afrique, et dans le monde.

Elle entend ainsi, au-delà des barrières physiques, des frontières instrumentales, hâtivement et activement contribuer à la fertilité scientifique observée dans les recherches au sein de l’Université Alassane Ouattara.

La qualité et le large panel des intervenants du Comité Scientifique (Professeurs internationaux et nationaux) démontrent le positionnement hors champ de la REL@COM.

Comme le suggère son logo, la REL@COM met en relief le géant baobab des savanes d’Afrique, situation géographique de son université d’attache, comme pour symboliser l’arbre à palabre avec ses branches représentant les divers domaines dans leurs pluralités et ses racines puisant la serve nourricière dans le livre ouvert, symbole du savoir. En prime, nous avons le soleil levant pour traduire l’espoir et l’illumination que les sciences peuvent apporter à l’univers de la cité représenté par le cercle.

La Revue Electronique du DSLC vise plusieurs objectifs :

  • Offrir une nouvelle plateforme d’exposition des recherches théoriques, épistémologiques et/ou empiriques, en sciences du langage et de la communication,
  • Promouvoir les résultats des recherches dans son champ d’activité,
  • Encourager la posture interdisciplinaire dans les recherches en Sciences du Langage et de la Communication,
  • Inciter les jeunes chercheurs à la production scientifiques.
Chaque numéro est la résultante d’une sélection exclusive d’articles issus d’auteurs ayant rigoureusement et selon les normes du CAMES répondus à un appel thématique ou libre.

Elle offre donc la possibilité d’une cohabitation singulière entre des chercheurs chevronnés et des jeunes chercheurs, afin de célébrer la bilatéralité et l’universalité du partage de la connaissance autour d’objets auxquels l’humanité n’est aucunement étrangère.

Le Comité de Rédaction

Télécharger le pdf